Rechercher
  • Alexia Courrault

Je voudrais vous dire...

Dernière mise à jour : 2 mars

Le 9 août dernier, nous fêtions les 48 ans de l’ouverture de notre commerce.

Ma mère, ce jour-là, avait une cliente. 48 ans après, nous sommes toujours fidèles à notre salon, à notre quartier, grâce à une seule et unique chose : notre clientèle que je voulais aujourd’hui, tout particulièrement remercier de sa fidélité, cela malgré des moments difficiles, les changements d’équipes, les mouvements d’un commerce.

Vous nous avez fait confiance et soutenu. Vous avez été notre soleil, notre quotidien, notre oxygène. Chaque semaine, votre présence, vos sourires, votre gentillesse, plus que les rapports clients, salon ou des relations financières. Il s’est instauré entre nous un rapport d’amitié sincère.

Vous êtes devenus nos amis. J’avais envie de vous dire, même si vous en êtes conscients au bout de 48 ans : vous êtes chers à mon cœur. J’avais envie de vous l’écrire, de dire qu’il y a une véritable histoire. Le commerce de proximité, c’est cela, la dimension “rapports humains”, qui fait ma joie et qui a participé à ce que je sois aussi enthousiaste et amoureuse de mon métier.

Ce fut un véritable plaisir à vos côtés et cela je l’ai tout autant avec mes nouvelles clientes. J’espère pouvoir perdurer ces rapports magiques. Je voudrais aussi avoir une pensée toute particulière pour tous ceux qui nous ont quittés ainsi qu’à leur famille. Ils nous manquent, profondément et sincèrement.

Comme d’autres amis de notre quotidien, ils sont dans nos mémoires. Ils restent pour nous des êtres, importants, de ceux qui comptent pour l’autre. Nous avions construit au fil des années ce petit quelque chose dont nous avons tant besoin : être important, pour l’autre, exister, moi et les autres.

Ma mère et moi espérons rester encore de longues années à votre service. A cette occasion, nous vous dédions à nouveau toute notre sincère affection.

Laurence Armelle






44 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout